Pourquoi je célèbre Noel ? Ma réponse à Landry

Classé dans : Non classifié(e) | 0

Il y’a deux ans, je discutais avec un ami. Sur un ton badin, je lui ai demandé ce qu’il avait offert pour son fils à Noel. C’était la période de l’avent et je sais que c’est la période d’achats pour les surprises dans les chaussettes le matin de Noel. Et mon ami, de me répondre, Noel c’est tous les jours. Surement, c’est tous les jours, mais pour le Noel du calendrier, qu’est ce que tu as prévu pour ton fils ? Et mon ami m’a dit : rien. J’étais interloquée. Car je savais qu’il aimait son garçon plus que tout au monde. C’était son premier fils. Alors je lui ai demandé : rien vraiment ?

IMG_3686[2]Oui, a repris mon ami, rien du tout. D’ailleurs Gaston (nom emprunté, pas le vrai) le sait. Il ne s’attend à rien. Je lui ai déjà expliqué que Noel est une fête inventée par les colonialistes et les puissances occidentales et capitalistes pour nous faire dépenser de l’argent. C’est ce qui appauvrit l’Afrique.

Beaucoup de gens en Afrique ne célèbrent pas Noel. Chaque famille a ses raisons. En ce qui me concerne, ce n’était pas la première fois que j’entendais quelqu’un me donner cet argument. Mais jamais, je ne m’étais trouvé en face de quelqu’un qui l’appliquait à la lettre. J’étais vraiment étonnée et je me rappelle lui avoir demande, si ça valait vraiment la peine de remplir le cerveau d’un enfant de quatre ans avec des choses pareilles. Je ne me rappelle pas vraiment de ce qu’il m’avait répondu.

Une autre raison pour laquelle des gens en Afrique ne célèbrent pas Noel est la doctrine religieuse. Beaucoup de religions sont présentes en Afrique. Je ne saurais les citer toutes. Nous avons tout. Des religions indiennes d’Asie aux religions indiennes d’Amérique en passant par le Moyen-Orient, sans oublier les forets denses de l’Amazonie, nous avons vraiment tout. Mais le couloir religieux qui m’intéresse ici est celui du christianisme.

Et oui, vous avez bien entendu, le christianisme. Certains chrétiens en Afrique ne célèbrent pas Noel pour plusieurs raisons. D’abord, Jésus n’est pas né un 25 décembre. Ensuite, c’est des sectaires et des sociétés secrètes qui ont rendu cette fête universelle afin de célébrer leur dieu. Ensuite, les adeptes des cultes et magie noire font de cette période le moment opportun pour leurs sacrifices. Je me rappelle que quand j’étais plus jeune, j’avais des amis qui ne participaient jamais aux festivités de Noel. Pas parce que ils étaient pieux ou avaient un quelconque respect pour la religion sous quelque forme que ce soit. Ils avaient juste peur d’être la cible d’une attaque de sorcellerie, fréquentes pendant la période de Noel, dit-on.

Chacun a ses raisons en Afrique. Peut-être chez vous, vous avez aussi entendu toutes ces raisons. Et même d’autres. Chacun a ses raisons, comme on dit chez nous, que la raison ignore. Et nul ne doit condamner celui qui fait, ou celui qui ne fait pas. Alors, sachez qu’en bonne africaine, respectueuse des proverbes, je ne suis entrain de condamner personne. Je suis entrain de vous donner le contexte dans lequel j’ai grandi.

IMG_2677[1]Aujourd’hui, je viens de finir d’habiller ma maison. J’adore les couleurs de Noel. J’adore le vert, j’adore le rouge. J’adore rentrer le soir et trouver ces petites lampes scintillantes. J’ai fait quelques courses le weekend dernier pour l’amour de ma vie. Je vais les déposer dans une petite chaussette le 24 décembre et le 25 au matin, il va trouver une petite surprise. Et je serais contente de voir le sourire sur son visage.

La semaine prochaine, je vais aller avec quelques personnes du village, déposer des présents pour des enfants nécessiteux. Et je vais en profiter pour leur parler de la plus grande histoire d’amour que le monde ai jamais connu. Je vais leur parler d’un enfant qui en fait était un roi. Mais qui a laissé son royaume pour venir vivre avec nous, dans notre misère. Afin de nous rendre riches et heureux. Ce sera la semaine juste avant Noel.

La soirée du 24 décembre, à l’église nous aurons des moments de joie et de partages. Dans notre petite église du village, nous n’avons pas de sapin de noël. Nous fabriquons souvent des guirlandes en papier et nous les roulons autour de quelques arbustes devant l’église. Et nous y ajoutons notre décoration de luxe, une guirlande lumineuse bleue, rouge, verte et blanche. C’est en communauté que nous faisons souvent cette décoration de noël. Le moment pour nous de chanter, de rire, de nous raconter des histoires pendant que nous habillons le sapin, et l’église pour Noel. Ce sont des moments de communion fraternelle. Nous le ferons probablement juste avant le jour de Noel. Ce sont ces moments qui m’ont aidé à m’intégrer dans la communauté de ce petit village. Moi, étrangère, venant d’un autre pays là-bas, j’ai appris à travailler, rire et converser avec ces femmes d’ici. C’était juste avant Noel.
La veille de Noel, l’église sera pleine à craquer. Les gens du village qui ne viennent jamais à l’église mais qui n’ont pas ou aller viendront probablement à l’église. Les malades à l’hôpital (notre église n’est pas loin de l’hôpital) loin de leurs familles à la veille de noël, viendront à l’église. A l’église au moins, ils vont oublier leur solitude. Et pour moi, c’est merveilleux. Ils auront l’occasion d’entendre le message d’amour que j’ai mentionné plus haut. Ce message dont on ne se lasse jamais. Et qui est la raison pour laquelle je suis ici dans ce petit village. Ces personnes qui ne connaissent pas cette histoire, l’entendront peut-être pour la première fois de leur vie. Les chants qui seront chantés ne parleront que de ça. Les poèmes et les versets de la bible qui seront récités ne parleront que de ca. Le sermon du pasteur portera sur cette histoire dont je ne me lasserais jamais. Un auteur a dit : « redites-moi l’histoire, redites moi l’histoire, redites moi l’histoire de l’amour de Jésus ». Ce sera la veillée de Noel.

Et quand nous allons quitter l’église, ma famille et moi et que nous allons rentrer à la maison, je vais me rappeler du premier noël que nous avons passé ensemble. Car nous nous sommes mariés durant le mois de décembre. Et nous allons prier et remettre encore une fois notre année de vie ensemble à Dieu. Comme nous l’avons fait depuis quelques ans déjà. Ce sera quelques minutes avant noël.

Et le matin de Noel, je vais me réveiller heureuse et anxieuse. Heureuse pour la grâce que Dieu m’a faite de le connaitre. De connaitre la merveilleuse histoire de son amour. Grace à cette histoire d’amour, je veille noël dans la joie et la paix. Je n’ai pas peur des attaques de sorcellerie car grâce à Son amour, je peux marcher sur les serpents et sur les scorpions. Et rien ne pourra me nuire. Grace à cette histoire d’amour, je ne me lève pas la tête pleine de douleur à cause des cocktails alcoolisés avalés toute la nuit. Grace à cette histoire d’amour, je peux parler encore à d’autres, de cette histoire d’amour.

Voila, Landry, pourquoi j’ai choisi de célébrer Noel.

Joyeux Noel à toi !

This post is also available in: English (Anglais)